TOURS MARCEAU : DES ORGANISATIONS DE TRAVAIL MASSACRANTES

, par  Sud PTT 36-37 , popularité : 7%

Une collègue de "Grand Tours", une amie, une copine des jours avec, et des jours sans, vient de faire un A.V.C. sur son lieu de travail et malheureusement sans un mot, un geste de son DET. Le pauvre il se devait de gérer la "crise RH" que cela engendrait !!!

TOURS MARCEAU :
DES ORGANISATIONS DE TRAVAIL MASSACRANTES
Show Must go on, le courrier passe avant tout !

Il est bien évident que cela n’a rien à voir avec les conditions de travail dégradées et dégradantes (on n’a pas trouvé pire !) des brigades mixtes de la ville Mours Tarceau (ben, on fait un peu gaffe au procès depuis notre ancien DETC, Jean-Edern BITI.)
Bien sûr, cela n’a aucun rapport avec les rodomontades avilissantes et insultantes du DET du site que nous appellerons, pour préserver son anonymat, son teint halé de vieux beau, et sa vie privée (bien qu’on pourrait parler, peut-être d’une certaine personne, sa fille, qui gère le G.E.L.), « Patrick Monchat . »

Patrick Monchat, en installant une organisation compliquée, infaisable, stressante, et ingérable sur Mours Tarceau, ne trouve rien de mieux (mais on est, à Sud Ptt, coutumier du fait avec ce triste sire) que de faire porter le chapeau à tous ces agents « incompétents, velléitaires, veules, qui ne font rien qu’à couler volontairement sa parfaite et réaliste organisation ». Ils font exprès (les pleutres !) de n’être pas à 2 endroits, séparés de plusieurs kilomètres, en même temps, de ne pas distribuer 60 colis par jour, alors qu’ils ne devaient pas en porter plus de 20, sur une durée de 10H00 par jour !

Evidemment, notre brave chevalier des temps modernes (traduction : patron BOBO-SOCIALO-FO dans le "mouv" capitaliste de notre 21e siècle) se doit de clamer, haut et fort, que tous ces gagne-petit, ces traîne-patins, ces "butors de pieds plats ridicules" n’empêcheront, en rien, le bateau du tout nouveau "Grand Tours" d’avancer.

Le personnel faignant, les gauchistes passéistes, les syndicalistes rétrogrades (dixit notre bon président Francis BELGIQUE, ben oui, hein, toujours les procès !) peuvent toujours tenter de saborder le navire (les pirates !) : Patrick Monchat garde le cap, à tribord ! Toujours à tribord !

Ma belle copine, du fond de ton lit d’hôpital, tu dois bien te fendre la poire, pour une fois, mais cette fois là, ton boss t’a bien baisée ! J’espère que Paul, ou Patrick, ou bien Pascal, MonLapin va avoir quelques petites insomnies...

Selon nos sources, un encadrant du même bureau vient également de faire un sérieux malaise…

Jusqu’où faudra-t-il aller ?

Navigation