L’INFAMIE SELON TIBI !

, par  Sud PTT 36-37 , popularité : 5%

Le mauvais feuilleton du dépôt de plainte du directeur de la DOTC Touraine-Berry contre le syndicat SUD-PTT 36-37 continue.

Notre secrétaire départemental a été, une nouvelle fois, convoqué le mardi 21/08 au commissariat de police suite à la plainte de M. TIBI, directeur régional de La Poste, au sujet d’un article du Sudversif Poste de juillet 2011 qu’il a jugé « insultant » et parce qu’il a été mis en ligne sur notre site Internet. Cette convocation est la 4ème pour la même affaire (une fois un de nos secrétaires adjoints, trois fois notre secrétaire départemental avec, en plus, une perquisition dans nos locaux).

A la 1ère convocation le policier chargé de l’affaire par la juge d’instruction (Mme Boulard-Paolini) a recueilli tous les éléments nécessaires.
L’article n’est pas injurieux, il souligne seulement le caractère autoritaire de TIBI qui a rallongé la suspension de Didier Cechella (pour refus de faire plus d’heures supplémentaires que celles déjà faites) de 2 mois fermes sans solde à 3 mois. Les termes employés ne sont pas insultants : « oukases », « Herr Tibi », « bouffons », « gugusse » (Un oukase était dans l’Empire russe une proclamation du tsar ou du patriarche qui avait force de loi. Herr veut dire "Monsieur", ou "Maître", en allemand. Bouffons : personnages qui divertissaient un seigneur [Histoire], Sens 2 Personnages farceurs, Sens 3 Personnes ridicules. Gugusse : Personne, individu plus ou moins grotesque ou comique.

De plus, on ne connaissait aucunement, avant sa plainte, ses origines juives (car TIBI considère qu’en plus, nous serions antisémites (sic !!!)).
Cet article participe à la liberté d’expression.

Le « Sudversif » mensuel de SUD-PTT 36-37 est un libellé satirique qui circule largement dans les services et de nombreux collègues, non seulement l’apprécient, mais n’hésitent pas à nous fournir des informations afin de l’alimenter. Certain(e)s le font sous couvert de l’anonymat (bonjour l’ambiance !).

Ce lundi 1er octobre, sont convoqués au commissariat de Tours, pas moins de 7 autres de nos militant(e)s afin de dénouer l’affaire du siècle ! En effet, pour « connaître la vérité », la police aura passé déjà plus de 5 heures d’auditions ! Tout cela à cause du caca nerveux d’un directeur régional de La Poste…

Au delà du caractère dérisoire des faits reprochés, SUD-PTT 36-37 considère la procédure et l’acharnement du juge d’instruction à son encontre comme l’expression d’une volonté politique clairement affichée : museler la capacité de contestation de notre organisation syndicale par une série d’intimidations et de pressions judiciaires. C’est donc ça le changement ?

Pour la liberté d’expression, on lâche rien !

Nous n’avons pas l’intention de céder à ces manœuvres honteuses. Plutôt que de dépenser des sommes folles dans des procédures juridiques dont il n’assume pas les coûts (c’est La Poste qui paie !), notre directeur régional ferait mieux de s’inquiéter du sort de ses employés.
Nous persistons et nous signons : oui, Tibi est un directeur autoritaire, carnassier et sans état d’âme. Oui c’est un tireur de ficelles débordant de cynisme zélé.

Oui, nous continuerons à dénoncer ses méfaits envers nos collègues, parce que c’est notre rôle.

TOUTES ET TOUS AU RASSEMBLEMENT DE SOLIDARITE

ENVERS LES MILITANT(E)S DE SUD-PTT 36-37

DEVANT LA DIRECTION DE LA POSTE

10 RUE ALEXANDER FLEMING

37000 TOURS

A PARTIR DE 13H

LUNDI 1er OCTOBRE 2012

Navigation