DE LA KASPARADE ce rapport !

, par  Sud PTT 36-37 , popularité : 5%

Après sa participation à la commission « Attali » pour préconiser les clés de la croissance (en fait, c’est le chômage qui a explosé !), Jean Kaspar a été recyclé dans la commission du « grand dialogue social » à La Poste.
Il est aux « commissions » ce que le couteau suisse est aux scouts… Indispensable.
Jean Kaspar a donc rendu un rapport de 55 pages le 11 septembre qui dans l’essentiel, est consternant ! Le rapport glorifie la politique de JP Bailly depuis sa nomination à la tête de la Poste en 2002 et propose d’aller encore plus loin avec un programme global appelé « une nouvelle ambition », détaillé sur 4 priorités et structuré en 8 chantiers…
Un rapport qui fait mal… et qui ne répond en rien au malaise des postiers.

NOUVELLE STRATEGIE DE TRANSFORMATION : accélération du plan AMBITION 2015

Le rapport fait le constat que la décentralisation (découpage par métier du groupe) a été inachevée et propose dans la nouvelle période qui s’ouvre pour l’entreprise, une décentralisation encore plus marquée des activités. Le rapport propose la mise en place d’un pilotage resserré et solidaire de la transformation afin de définir, de conduire et d’évaluer la mise en œuvre de sa stratégie de transformation, nécessitant la mise en place d’un dispositif de pilotage RH. Il propose la création d’une nouvelle instance au niveau du siège ayant pour objectif d’accélérer le processus de démantèlement de la Poste. l Ce qui signifie qu’avec des portes pourraient s’ouvrir entre directions de métiers pour recaser les inaptes, ou personnel en reclassement.

EMPLOI : petite manipulation et effet d’annonce

Au nombre de ses priorités figure celle d’un « desserrement temporaire de la gestion des effectifs ». Mr Kaspar préconise l’embauche de 4500 agents (sur 2 ans), essentiellement sous la forme de « contrat de génération » et de contrat d’alternance afin de donner de la souplesse nécessaire à l’exercice du dialogue social et à la formation permanente. Des contrats de travail low coast...
L’effet d’annonce médiatique sera plutôt réussit pour qui ne connaît rien au fonctionnement de La Poste. En effet, les patrons de La Poste recrutent plus de 2 000 salariés (de droit privé) par an, ce qui n’empêche pas que le solde net annuel des emplois soit négatif : entre 2002 et 2011, c’est 24% des effectifs qui ont été supprimés, de 323000 à 246000.
Chacun aura donc compris que les patrons de La Poste n’auront aucun mal à satisfaire Kaspar…Tout en maintenant leurs objectifs de 10 000 suppressions nettes d’emplois par an !! Et le président de La Poste, JP Bailly pourra annoncer royalement le 14 septembre prochain qu’il suit les conseils de Kaspar.

EVOLUTION DU MODELE SOCIAL : une mort annoncée ?

Indiquant que le vieillissement du personnel est un problème pour les intérêts de l’entreprise, et que l’entreprise a besoin de plus de souplesse pour gérer des changements plus continus, le rapport préconise, de nouvelles conditions de sécurisation de leur avenir reposant moins sur l’emploi durable que sur le développement de leur employabilité par l’acquisition de nouvelles compétences. Il pose le problème des carrières longues, en particulier pour les emplois à forte pénibilité, en définissant des parcours professionnels adaptés intra et inter-métiers, voire à l’extérieur de l’entreprise et pose aussi la problématique du temps complet…
Embaucher à temps partiel imposé, encourager le personnel à se mettre à temps partiel pour mieux encaisser la pénibilité ? Voila les mesures ! La généralisation de la précarité.
Cela en dit long sur leur volonté de ne pas améliorer les conditions de travail…

RENOVATION DU DIALOGUE SOCIAL :

Le rapport demande que les Organisations syndicales soient lucides et acceptent les choix stratégiques pour créer un climat de confiance. Autrement dit, que les syndicats approuvent la stratégie des patrons de La Poste et la fassent partager aux postiers !! C’est sans doute le choix de la CFDT. Ce n’est pas le notre. Sur l’information à l’égard du personnel, il propose aussi de contourner les OS en dépassant le cadre institutionnel tout en invoquant la démocratie sociale !!!
Nous ne possédons pas le même sens du dialogue social, nous ne serons pas complices des dégats occasionnés et resterons au côté des postiers !

On ne peut qu’être consterné par ce rapport qui, non seulement n’apportera quasiment rien au personnel, mais en plus amplifiera les effets déjà ravageurs d’une politique toujours plus tournée vers les profits. C’est d’autant plus « dégueulasse » que cette commission du grand dialogue avait été mise en place suite aux évènements tragiques du printemps 2012. Elle a au contraire servi à enrayer la mauvaise image médiatique de l’entreprise sur la vague de suicide de postiers, mais elle a aussi permis d’amplifier le changement… Il est plus que probable que la Direction nationale reprenne l’essentiel du rapport tellement elle aurait pu l’écrire ! D’ailleurs, à voire la composition de cette commission, ne l’a-t-elle pas écrit elle-même ?

NON AUX 15000 SUPPRESSIONS D’EMPLOI PREVU D’ICI 2015

La défense collective reste plus que jamais d’actualité,
la solidarité notre moyen de survie.

Le rapport Kaspar

Navigation