" On n’a rien à gagner à supprimer les boîtes jaunes "

mardi 14 février 2012
par  Sud PTT 36-37
popularité : 23%

Article de la Nouvelle République du 14 février 2012.

Y a-t-il de moins en moins de boîtes aux lettres de rues ? La Poste évoque une meilleure répartition et des suppressions seulement dans les Cidex (*) .
Il y a, en Indre-et-Loire 1.400 boîtes aux lettres jaunes et, selon La Poste, elles ne sont pas en diminution.

Les boîtes aux lettres jaunes de La Poste, que le monde entier nous envie, sont-elles de moins en moins nombreuses ou est-ce une impression ? « On n’en enlève pas. Ce n’est pas la réalité », explique. Pierre Massy, directeur du groupement courrier en Indre-et-Loire, qui reconnaît simplement la suppression des boîtes pouvant recevoir le courrier des particuliers dans les Cidex (*) : « Il y a à cela une explication juridique et elle concerne 200 boîtes sur les 1.400 que compte le département. Compte tenu de l’ouverture à la concurrence, on ne peut pas laisser ces boîtes car les concurrents doivent pouvoir accéder aux boîtes regroupées. »

Mais rien n’est perdu pour autant car le responsable évoque des solutions possibles : « Si la boîte supprimée du Cidex reçoit beaucoup de courrier, il y a la possibilité d’en installer une à proximité. » Il évoque également les déplacements : « Quand une boîte ne reçoit pas assez de courrier, elle peut être placée ailleurs. » Il arrive aussi parfois qu’une boîte « dégorge ». Dans ce cas, « on discute alors avec les élus pour essayer de trouver une meilleure implantation. » C’est arrivé récemment dans le centre de Tours. « Une boîte située boulevard Heurteloup ne recevait que cinq ou six lettres par jour. On l’a réimplantée près du centre de tri, près de la gare », explique Pierre Massy, qui ne comprend pas quel serait l’intérêt de La Poste de supprimer des boîtes, rappelant que toutes les communes doivent de toute façon posséder une boîte aux lettres jaune : « Nous avons tout à gagner à faciliter leur accès aux particuliers. Notre but, c’est d’augmenter le courrier déposé. » La Poste propose également une solution très simple pour déposer son courrier : le facteur. « Pour les personnes fragilisées ou qui ont du mal à se déplacer, ça peut être une solution. On peut lui donner son courrier, il n’y a aucun problème. Ça se fait couramment. »

(*) Courrier individuel en distribution exceptionnelle.


Syndicats : " On cherche la productivité "

Du côté des postiers, le son de cloche n’est, bien sûr, pas le même. « Autrefois, le souci premier de La Poste était d’avoir une implantation quadrillée des boîtes. Mais, aujourd’hui, dans un souci de gain de productivité, il n’y a plus de gens pour les relever », souligne François Thomas, de Sud-PTT. Selon lui, par rapport à il y a quelques années, il y a 20 % de boîtes jaunes en moins dans l’Indre-et-Loire. « Des gens m’arrêtent régulièrement en me demandant de prendre leur courrier car ils ne trouvent pas de boîtes », poursuit le postier, qui travaille dans le centre-ville de Tours et qui se souvient qu’à ses débuts, en région parisienne, il arrivait qu’une lettre postée à 6 h pouvait être immédiatement prise en main et livrée à son destinataire à 9 h ! « C’était une époque où il y avait du personnel. »

Patrick Tricoche (Photo NR, Pascal Laurent)


Navigation

Articles de la rubrique

Agenda

<<

2017

 

<<

Septembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Sites favoris


1 site référencé dans ce secteur

Statistiques

Dernière mise à jour

mercredi 13 septembre 2017

Publication

493 Articles
Aucun album photo
Aucune brève
7 Sites Web
3 Auteurs

Visites

9 aujourd’hui
45 hier
157581 depuis le début
2 visiteurs actuellement connectés